logo entretiens Energies de la mer bandeau entretiens Science et Ethique
M E N U

Année :



Veilles internationales
Informations du 28/11/2020

Energies de la mer
www.energiesdelamer.eu

energiesdelamer.eu vous souhaite un bon week-end de 15 août


1999 : de l’animal à l’homme > TR 1 : Qui mange quoi? >  Discours de Adolphe Thomas

Discours de Adolphe Thomas

Président de l'Association des Fabricants d'Aliments du Bétail de Bretagne (AFAB), membre de la CCI du Morbihan

Biographie :

THOMAS Adolphe

Compte rendu :

Transcription :


22 octobre 1999 TR1


Discours de Adolphe Thomas :


La Bretagne est la 1ère région de production animale en France et l’une des régions de référence de production en Europe. Il y a environ 50 usines qui produisent cet aliment, nous sommes une industrie de proximité et environ 36 entreprises qui coiffent l’ensemble de ces usines de production. Concevoir des produits destinés à l’alimentation des animaux . En Bretagne il s’agira d’animaux dits de rente, animaux qui seront destinés à la consommation, par opposition à des animaux de compagnie. Trois grandes productions en Bretagne. Le porc, la Bretagne produit 60% de la production Nationale, 4 millions et demi de tonnes d’aliment sur les 10 millions de tonnes qui sont produites en Bretagne. La France produit environ 20 Millions de tonnes d’aliment composé sur le territoire national. Ensuite il y a la volaille avec à peu près le même volume. La part de la volaille représente 50% de la production nationale. Ensuite le ruminant, environ un petit million de tonnes, il s’agit en Bretagne de vaches laitières. Concevoir des produits destinés à l’alimentation de ces animaux en fonction de leur besoin nutritionnel et en fonction du type de production et des objectifs de production qui sont à réaliser. Ensuite il s’agit d’usines, production d’aliments à partir de matières premières et puis commercialisation, nos clients sont des agriculteurs et des éleveurs à qui on délivre cet aliment et on a 5000 exploitations en Bretagne qui produisent la volaille, 7 à 8000 qui doivent produire du porc et 25 000 livreurs de lait. qui consomment de l’aliment concentré complémentaire ou composé.
Je ne suis ni scientifique, ni nutritionniste, je suis un généraliste qui est dans ce métier depuis plus de 25 ans maintenant dans un groupe alimentaire important breton.
Je crois saisir le langage des scientifiques, je crois saisir aussi le langage du citoyen et l’appréhension du citoyen face à son alimentation, l'importance de situer les choses dans leur aspect rationnel mais aussi dans leur aspect irrationnel et l'importance de la jeunesse du public, le problème de la déconnexion du citoyen avec le milieu rural.





Mis à jour le 05 février 2008 à 11:59