logo entretiens Energies de la mer bandeau entretiens Science et Ethique
M E N U

Année :



Veilles internationales
Informations du 11/07/2020

Energies de la mer
www.energiesdelamer.eu

La réunion de concertation autour du parc éolien d'Ailes Marines à Saint-Brieuc


1999 : de l’animal à l’homme > TR 3 : Alimentation, OGM et société >  Discours d'Alain Pompidou

Discours d'Alain Pompidou

Docteur en médecine, docteur en biologie humaine, membre du Conseil Economique et Social, membre de la Commission Française pour l'UNESCO

Biographie :

POMPIDOU Alain

Compte rendu :

Transcription :


22 octobre 1999 TR3


Discours de Alain Pompidou :



Le fait que les utilisateurs mettent l’étiquetage en deuxième position est très intéressant sur le plan d’intoxication médiatique dans la mesure où l’étiquetage est encore incomplet. Le consommateur lambda d’aujourd’hui croit que l’étiquetage va faire état de la présence d’O.G.M., y compris dans les produits dérivés. Ils se fient à quelque chose qui n’est pas fiable. On assiste à une présentation très manichéenne, ceux qui sont favorables, ceux qui ne le sont pas, ce qui est intéressant, c’est d’évaluer la perception en matière de risques et de craintes, il semblerait qu’il y ait une population plus introvertie qui se sent plus menacée par les dangers alimentaires et une population plus menacée par les accidents de la route, la drogue, la délinquance. On a tendance à s’identifier à ce que l’on mange. Sur le plan démographique, il est intéressant de voir que les moins renseignés sont ceux qui acceptent les choses, est-ce une forme de bon sens ou au contraire un défaut d’information, et les plus renseignés sont les plus curieux, ce sont ceux qui sont habitués à relativiser. Les O.G.M., ils existent depuis très longtemps, les O.G.M. se pratiquaient 4000 ans avant J.C. chez les Sumériens pour fabriquer le fromage. C’était de la biotechnologie, de l’utilisation d’organismes génétiquement transformées qui étaient naturellement génétiquement modifiées, plus les technologies sont performantes, plus elles sont complexes, plus il y a une nécessité de réflexion et plus il y a de conflits idéologiques. Immédiatement on s’engage dans un conflit idéologique, c’est un conflit de valeur. Il y a une espèce de braquage de l’opinion et en même temps une sorte de réaction d’éveil, une prise de conscience. C’est cette réaction d’éveil, cette prise de conscience qui conduit à une démarche éthique, c’est une sorte de morale de l’action, qu’est-ce qu’on a le droit de faire et de ne pas faire, ce n’est pas que de la morale personnelle, mais c’est aussi la gestion du risque, jusqu’où on va accepter de courir un risque, compte tenu des enjeux et des bénéfices qui peuvent être attendus. Aujourd’hui, il faut promouvoir la bio-information, l’information sur les produits biologiques, sur ce qu’ils sont, sur la sécurité, sur les conséquences en matière d’avantages et de risques qu’ils représentent.




Mis à jour le 05 février 2008 à 16:43