logo entretiens Energies de la mer bandeau entretiens Science et Ethique
M E N U

Année :



Veilles internationales
Informations du 04/03/2024

Energies de la mer
www.energiesdelamer.eu

energiesdelamer.eu vous souhaite un bon week-end de 15 août


2001 : Internet, la substantifique toile : science en jeu et jeu de pouvoirs ? > TR 4 : Territoires et société en réseau : du local au mondial en passant par le régional >  Discours de Françoise Roure-Arnail : Compréhension, appréhension et symbolique du territoire

Discours de Françoise Roure-Arnail : Compréhension, appréhension et symbolique du territoire

Economiste, membre du Conseil Général des technologies de l'information au Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie

Biographie :

ROURE Françoise

Compte rendu :

Transcription :

20 octobre 2001 TR4

Discours de Françoise Roure-Arnail



Pour rebondir sur le propos de Jean Guisnel concernant la représentation du territoire au plan virtuel, je prendrai juste une accroche un peu humoristique qui est parue dans le Wall street journal Europ d’hier matin. Vous aviez deux individus qui communiquent l’un avec l’autre devant un écran et qui se disent : au fond, nous existons déjà sur la Toile, il serait temps aussi que l’on existe sur la carte. Cela inverse un peu la perspective. Je voudrais revenir à ces repères qui ont été indiqués : ce repère d’institution, de responsabilité, de légitimité politique, ce repère de groupe d’individus, enfin ce repère de territoire. Je crois que nous avons affaire à un certain nombre de ruptures dans notre compréhension des symboliques de représentation institutionnelle qui sont liées effectivement à ce que la science, la technique nous apportent et diffusent indépendamment des choix que l’on peut faire. Nous avons philosophiquement travaillé sur des notions d’espace et de temps, différentes selon les grandes civilisations. Vous connaissez tous la notion de temps circulaire des grandes philosophies, la spiritualité asiatique, le temps linéaire de la civilisation judéo-chrétienne ou occidentale. Je voudrais dire, d’une façon un peu provocante, que l’on va peut-être vers la perception d’un temps étoilé fait de différents rythmes. La perception de ce temps varierait selon les groupes de personnes, selon les thématiques que l’on aborde et également selon la perception que l’on a de la responsabilité ou de l’organisation sociale de la responsabilité, selon le territoire que l’on reconnaît à un moment donné ou qu’un groupe d’individus reconnaît comme pertinent à un instant T. Et c’est vrai qu’aujourd'hui, nous sommes dans une recherche, un questionnement mais que ce temps linéaire et ce temps circulaire sont déjà d’une certaine façon dépassés.




Mis à jour le 04 février 2008 à 15:17