logo entretiens Energies de la mer bandeau entretiens Science et Ethique
M E N U

Année :



Veilles internationales
Informations du 23/06/2017

Energies de la mer
www.energiesdelamer.eu

La Région Bretagne se dote du plus jeune président à la tête d'une région


B R È V E S


Blog sur les énergies de la mer
http://energiesdelamer.blogspot.com/

Une photo de mer tous les lundis?
Nautilus Magazine partenaire des entretiens propose une photo de mer chaque semaine. Cliquez ici pour vous inscrire.


2007 : Les énergies de la mer > TR1 : Les énergies de la mer : panorama et enjeux >  Discours d'ouverture

Discours d'ouverture

François Cuillandre, Maire de Brest, Président de Brest métropole océane, représenté par Frédérique Bonnard Le Floc’h, Vice-présidente chargée de l’urbanisme commercial de Brest métropole océane.

Biographie :

CUILLANDRE François

Compte rendu :

Voir la vidéo de Frédérique Bonnard Le Floc’h

Transcription :


18 octobre 2007 Ouverture


Discours de François Cuillandre :

Amiral, Mesdames, messieurs


François Cuillandre, maire de Brest et président de Brest métropole océane m’a demandé de le représenter. Je suis très heureuse en son nom de vous accueillir et d’ouvrir à Brest ces 11èmes entretiens Science et Ethique ou le devoir de parole.

Chaque année, ces entretiens ouvrent le voile sur les grandes questions éthiques posées par nos avancées scientifiques.
A chaque fois, c’est un moment priviligié. Tel un arrêt sur image, il est rare. Il est donc précieux.
Il l’est d’autant plus que les évolutions scientifiques ne cessent de croître et font de la connaissance un messager porteur d’enthousiasme et d’espoir, autant que de risques et de dangers

Je veux saluer cette volonté de rassembler la diversité des points de vue, de croiser les disciplines et de permettre leur rencontre.
Je veux aussi saluer les entretiens « Junior » en marge de cette conférence qui veulent avec pédagogie faire partager aux plus jeunes ces questions.
Je veux enfin saluer le fait que telle mobilisation se déroule à Brest.

Depuis toujours, les entretiens scientifiques se tiennent à Brest. Les dernières années nous ont offert de traiter plus particulièrement de problèmes scientifiques liées à la mer.
Dans le même temps, la ville de Brest a connu un développement très important en lien avec les sciences et technologies de la mer pour devenir une véritable capitale européenne dans ce domaine.

Preuve en est, la semaine dernière, la conférence internationale Safer-Seas, organisée par les acteurs scientifiques et institutionnels brestois, voulait, - en rassemblant des spécialistes de tous les continents- , embrasser durant 4 jours les problèmes de sureté et de sécurité en mer.
Nous avons saisi la mer comme un espace naturel à risque mais aussi un espace naturel à partager et à réglementer d’une manière urgente.

Il est certain que cette manifestation a fait la démonstration de la place importante de Brest dans le paysage européen des sciences de la mer.

Ici, l’activité scientifique brestoise n’est pas renfermée sur elle-même. Chaque jour, les 3000 chercheurs qui vivent ici, croisent des marins, des professionnels comme des amateurs, des pêcheurs à pieds - ou le sont eux-mêmes. Ils croisent ceux qui vivent sur le littoral, ceux qui vivent de la mer ou simplement ceux qui vivent avec la mer et y sont attachés.

L’attachement des brestois et du Finistère à la mer est historique. Il est aussi culturel et social. C’est pourquoi toutes les questions qui touchent à ce lieu aussi riche que fragile intéressent les brestois non seulement par leur histoire mais aussi en tant que citoyens.

Oui la mer est une énergie !
Elle est une source de plaisirs, de découvertes. Elle est aussi une source d’emploi et de développement économique qu’il soit industriel, scientifique ou touristique.
La mer est une énergie qu’il convient de mieux connaître et de protéger
Elle est donc une énergie qu’il convient d’exploiter en combinant nos intérêts et son propre intérêt.

C’est bien de cela qu’il s’agit aujourd’hui à travers le thème des énergies de la mer puisque la question de nos ressources énergétiques rejoint celle de la mer.

Avec les énergies renouvelables communément envisagées tels que le solaire, l'éolien et la biomasse, les énergies de la mer sous forme d'énergie thermique, houlomotrice, de courants de marées peuvent répondre elles aussi à la prise de conscience planétaire du développement durable.

Cette évolution technique et scientifique est aussi une évolution des mentalités. Elle n’est pas sans nous questionner sur ses nombreuses répercussions sur l’aménagement sur littoral ou sur l’avenir de la biodiversité marine.

Plus généralement, une nouvelle fois, cette évolution possible voire souhaitable, nous questionne sur ce qu’on attend de la mer, qui de son côté, face aux utilisations anarchiques dont elle est trop souvent victime, attends aussi beaucoup de nous.

Voilà autant de questions aujourd’hui et autant de raisons de nous y attarder.
Je souhaite à toutes et à tous d’excellents entretiens Science et Ethique.





Mis à jour le 07 janvier 2008 à 11:03