logo entretiens Energies de la mer bandeau entretiens Science et Ethique
M E N U

Année :



Veilles internationales
Informations du 22/09/2017

Energies de la mer
www.energiesdelamer.eu

EOLFI utilise LIDAR à Groix et relève BLIDAR à Marseille


B R È V E S


Blog sur les énergies de la mer
http://energiesdelamer.blogspot.com/

Une photo de mer tous les lundis?
Nautilus Magazine partenaire des entretiens propose une photo de mer chaque semaine. Cliquez ici pour vous inscrire.


2007 : Les énergies de la mer > TR4 : L’or bleu, quels enjeux financiers et environnementaux ? >  Débat

Débat

Philippe Gouverneur, Directeur général France Enertrag France

Compte rendu :

Transcription :


19 octobre 2007 débat TR4


Discours de Philippe Gouverneur :



Je voulais apporter des précisions sur la fiscalité. Elle est un outil assez bien pensé, mais je voulais signaler, en tant que président de la Commission offshore du Syndicat des énergies renouvelables, qu’il y a des problèmes d’application qui se posent et je profite de la présence de Madame Catherine Bersani, parce que nous avons fait quelques simulations qui vont très probablement révéler ce que certaines communes pourraient considérer comme des injustices sévères. Je suis à la disposition des pouvoirs publics pour donner quelques explications dans ce domaine.

Je voudrais aussi parler du tarif de rachat parce qu’on entend des prix de 130 euros du Mégawatt/heure pour l’éolien offshore, 150€ du Mégawatt/heure pour les énergies marines et je crois 300€ du Mégawatt/heure pour le solaire photovoltaïque. Je crois qu’il n’y a aucune filière énergétique qui ne bénéficie d’un coup de pouce des pouvoirs publics et je crois que la forme de ce coup de pouce c’est le tarif de rachat. Puisqu’on parlait de financement, c’est la visibilité pour le banquier. La ressource étant connue, étudiée, assez prévisible, c’est l’ultime visibilité pour le banquier d’avoir une recette connue sur les 10 ou 15 ans à venir. Il faut dire que ces tarifs d’achat durent un certain temps, en général 10 ans et qu’ensuite, le projet est livré à lui-même en fonction de sa performance et que le tarif pour l’éolien offshore de 130€ du Mégawatt/heure tombe à 30€ du Mégawatt/heure pour les sites magnifiquement ventés jusqu’à 90€ du Mégawatt/heure pour les sites moyennement ventés. C’est aussi un apprentissage de l’économie.
Ce n’était pas une question mais plutôt un petit témoignage. Je vous remercie.






Mis à jour le 06 mars 2008 à 11:57