logo entretiens Energies de la mer bandeau entretiens Science et Ethique
M E N U

Année :



Veilles internationales
Informations du 25/09/2020

Energies de la mer
www.energiesdelamer.eu

energiesdelamer.eu vous souhaite un bon week-end de 15 août


2000 : Vagues de pollution, impacts et prévention > TR 2 : Maux et mots, la communication et la crise : La vague des citoyens >  Discours de Jean-Luc Thélot

Discours de Jean-Luc Thélot

Officier de communication auprès de la Préfecture Maritime Atlantique à Brest

Biographie :

THELOT Jean-Luc

Compte rendu :

Transcription :


20 octobre 2000 TR2


Discours de Jean-Luc Thélot :


Je vais parler sur trois points. L’importance de l’Internet, ensuite l’influence de la vague des citoyens sur la communication, enfin la transparence et la vérité de l’information.
Internet est un outil exceptionnel car il permet de fournir, pratiquement en temps réel, des images et des informations de qualité. Le site ERIKA, ouvert conjointement par le Ministère de l’Equipement et de la Marine Nationale, a ainsi permis de mettre en ligne, quasiment “ en direct ”, les communiqués de presse, les fax ERIKA du ministère, des questions / réponses classées par thèmes, des dossiers de fond, des illustrations et une vidéo sous-marine. Deux petites réserves cependant :
- la première concerne les journalistes sur le terrain, non encore assidus à l’utilisation des nouvelles technologies car ils ne disposent pas tous du matériel adéquate
- la seconde est de penser à la conception d’un certain nombre de gardes fou pour préserver la fiabilité de l’information d’un site par raport à un autre. En clair, il faudrait peut-être labelliser les sites.
S’agissant de la pression de l’opinion publique, nous l’avons, nous, les communicants comme probablement les journalistes, ressentie très fortement. Ce désir d’informations du citoyen est louable, normal et sain, et nous avons essayé de le combler par la mise en oeuvre de notre dispositif de communication. Est-ce que cette vague des citoyens rend la communication plus difficile ? Bien évidemment, car très vite, à cette pression, s’ajoute la pression politique : la sérénité est alors difficile à trouver. J’ajoute, comme le disait très bien Hervé Hamon, que le contexte de cette crise était très émotionnel, voir affectif, ce qui rendaient particulièrement délicates des réponses prudentes et rationnelles.
Terminons sur la transparence et la vérité de l’information.
En clair, que faut-il faire pour être cru lorsqu’on dit la vérité ? Nous avons beaucoup travaillé sur ce domaine entre la première phase de communication (celle s’étendant du naufrage à l’arrivée du pétrole sur les plages) et la deuxième phase qui correspondait au traitement des épaves.
Une des solutions, même s’il faut rester très prudent et modeste, est probablement à chercher dans un dispositif de communication efficace qui inclurait notamment la qualité des informations et des images, la cohérence et la coordination des sources officielles (la source “ référence ” du Ministère de l’Equipement lors de la deuxième phase a été particulièrement précieuse) et la rapidité des informations transmises.





Mis à jour le 28 janvier 2008 à 10:34