logo entretiens Energies de la mer bandeau entretiens Science et Ethique
M E N U

Année :



Veilles internationales
Informations du 28/11/2020

Energies de la mer
www.energiesdelamer.eu

energiesdelamer.eu vous souhaite un bon week-end de 15 août


1998 : Risques associés aux progrès technologiques > TR 3 : Expertise et débat public: expériences récentes >  Discours de Jean Audouze : Expérience d'un comité d'éthique en matière d'énergie - UNESCO

Discours de Jean Audouze : Expérience d'un comité d'éthique en matière d'énergie - UNESCO

Directeur du Palais de la Découverte

Biographie :

AUDOUZE Jean

Compte rendu :

Transcription :


23 octobre 1998 TR3


Discours de Jean Audouze :


Résumé : Jean Audouze a rappelé les grandes initiatives dans le domaine de la Science et de l ’Ethique avant la Conférence Mondiale des Sciences organisé par l’UNESCO qui se tiendra en 1999.


L'Unesco, en la personne de son Directeur Général, Monsieur Federico Mayor, a pris récemment plusieurs initiatives importantes devant instaurer la tenue de débats éthiques sur tous les aspects de la science et de la technique au niveau international. En 1992/1993, il créa le Comité International de Bioéthique dont le premier Président fut Madame Noëlle Lenoir et dont les premiers travaux aboutirent à l’adoption en novembre 1997 par la Conférence Générale de l’Unesco de la déclaration sur le génome humain. C’est également à cette réunion qu’il fit adopter la création d’une Commission Mondiale d’Ethique des Connaissances Scientifiques et des Technologies dont la présidente est Madame Vigdis Finnbogadotir, ancienne Présidente de la République d’Islande. Cette commission a décidé de commencer ses travaux en examinant trois thèmes : les énergies, la gestion de l’eau potable et les télécommunications. C’est donc au titre du premier thème que j’ai été amené à coordonner les travaux d’un groupe scientifique international et à rédiger un rapport destiné au Directeur Général de l’Unesco et à cette commission mondiale, que l’on peut se procurer auprès de l’unité bioéthique de l’Unesco dirigée par Monsieur G. Kutukdjan.
Je me bornerai ici à souligner les principales conclusions de ce rapport :
Les Energies utilisées aujourd’hui existent sous trois formes :
les énergies “fossiles” (pétrole, charbon et gaz), le nucléaire et les énergies “renouvelables” (bois, énergie solaire, hydroélectrique, éolien).
Force est de constater qu’aucune de ces trois formes n’est sans “défaut”. L’utilisation de chacune d’entre elle présente actuellement des inconvénients dont il est difficile de ne pas tenir compte.
les Energies dites “ fossiles ” qui représentent 70% environ de la ressource sont d’utilisation très faciles et d’un coût relativement modeste mais elles présentent l’inconvénient d’augmenter l’effet de serre et peuvent être à l’origine d’éventuels désordres climatiques. De plus, cette source d’énergie risque de tarir à plus ou moins brève échéance.
le nucléaire (~10% de l’énergie disponible au niveau mondial) mobilise des budgets élevés et n’est actuellement accessible qu’à des pays à fort potentiel économique. Par ailleurs, son acceptabilité auprès des publics reste problématique et l’on ne sait pas encore bien gérer les déchets ultimes à longue durée de vie.
les énergies renouvelables ne sont pas sans affecter l’environnement (exemple de l’hydroélectrique) et sont relativement coûteuses puisqu’il faut concentrer ces énergies (ce que fait la nature dans le cas des énergies fossiles !).
L’éthique de la mise à disposition et de l’utilisation des énergies implique nécessairement un certain nombre de considérations liées à l’évolution de la démographie: le nombre d’êtres humains doit encore augmenter fortement pendant les prochains 50 ans et ce surtout dans les Pays du Sud qui seront inéluctablement fortement demandeurs en énergie compte tenu de leur retard dans ce domaine. Comme on l’a constaté à Rio, Kyoto et maintenant à Buenos Aires, ces problèmes vont prendre de plus en plus d’acuité dans les négociations entre le Nord et le Sud. L’augmentation de l’urbanisation, le nombre grandissant des mégalopoles augmentent encore l’importance de ces préoccupations.





Mis à jour le 07 février 2008 à 15:49